Quels sont les différents types de cosmétique?

Aujourd’hui j’ai envie de revenir un peu aux bases! La différence entre la cosmétique conventionnelle, la cosmétique biologique et la cosmétique naturelle.

Pas facile de s’y retrouver n’est ce pas?

Ici je te donne les principales différences pour t’y retrouver. C’est parti!

La cosmétique conventionnelle

La cosmétique conventionnelle est la plus décriée mais aussi la plus présente sur le marché puisqu’elle représente environ 80% des produits disponibles à l’achat!

Les produits de cosmétique conventionnelle sont fabriqués à partir d’ingrédient synthétique, c’est à dire chimique, d’origine plastique ou encore d’origine animale. Ces produits contiennent des perturbateurs endocriniens, des silicones, des sulfates, des colorants chimiques ou encore des parfums d’origine synthétique. Autant te dire que toutes ces substances sont clairement toxiques et nocives pour toi, ta peau mais aussi pour l’environnement.

Le processus de fabrication de ces produits est aussi très largement décrié! En effet, les industriels doivent faire appel à des solvants et autres ingrédients chimiques qui sont ensuite déversés dans la nature alors qu’il ne sont ni bio-dégradables ni recyclables!

On est en doit de se demander pourquoi de tels produits sont sur le marché? Malheureusement la réponse est assez simple mais si elle est douloureuse! L’intérêt principal des fabricants de cosmétique conventionnelle réside dans la bonne santé de leur porte-feuille plutôt que la santé de nous, petit consommateur! Il faut savoir que le marché de la cosmétique est un marché ultra-lucratif! le coût de fabrication d’un produit est souvent entre 1 et 5 euros mais les marges vont jusque 60%. Les ingrédients de base sont sélectionnés pour leur coût et non pas pour leur efficacité, sans parler du fait qu’ils sont ultra transformés via des processus chimiques qui leur ôte tous les principes actifs! Tu te retrouves avec un produit final qui contient 1 ou 2% de principe actif seulement alors qu’en bio ce chiffre peut monter jusqu’à 40%… Autant te dire que c’est de la folie douce!!!

Secteur lucratif = secteur concurrentiel = tu paies pour leur budget communication!

Mais tu t’en doutes, un secteur où de tels profits sont possibles, est forcément un secteur très concurrentiel puisque tout le monde veut tirer son épingle du jeu! Du coup quel est la clef pour y arriver? la promotion! Réussir à engager une personnalité qui va te parler, à laquelle tu vas t’identifier pour te convaincre d’acheter leur produit. Mais tu t’imagines bien que cela a un coût… Donc concrètement quand tu achètes un produit de cosmétique conventionnel qui te coûte un rein, tu paies pour leur communication et non pas pour des ingrédients de qualité!

Mais tu vas me dire: Les produits avant d’être mis sur le marché ils sont testés et ils sont donc inoffensifs pour nous!

Bon déjà rien n’est moins sûr car regardons les choses en face, dans notre société le poids des lobbys est tel, qu’il est parfois difficile de comprendre ce qui est fait dans ‘intérêt des industriels et qu’est ce qui est fait dans l’intérêt des consommateurs… Mais c’est un long débat.

Partons du postulat suivant: Tous les produits mis sur le marché sont inoffensifs (si tu prends l’article en route, c’est clairement faux je te le rappelle!) . Les produits sont effectivement testés avant d’être mis sur le marché, (parfois même sur les animaux… ) et ils respectent donc un cahier des charges qui nous protègent (mouais…). Alors là se posent deux problèmes.

  • Le premier: qui défini ce cahier des charges? est-on sûr que le cahier des charges exclut toutes les substances controversées? qui définit le cahier des charges? Les industriels? Ahhh et donc ils vont exclure des ingrédients peu chers qui leur permettent de faire des profits de folie pour les remplacer par des ingrédients de qualité qui va augmenter leur coût de fabrication et diminuer leur marge… ça te semble raisonnable comme postulat? Non tu as raison!
  • Deuxième problème: Les produits sont testés individuellement mais non ensemble. Tous les jours, tu appliques une crème, un shampoing, un vernis, du maquillage… Qui as testé que tous ces produits ensemble ne réagissent pas entre eux?

C’est le fameux effet cocktail!

  • Tu te souviens de cette vidéo qui met en scène un verre de coca avec un mentos? Pris séparément, les deux ingrédients ne posent aucun problème (sans les manger, juste à les regarder!). Mets le mentos dans le coca, une explosion! Voilà ça t’illustre très bien le fameux effet cocktail. des produits pris séparément peuvent être inoffensifs pour toi mais combinés, tu t’exposes à un risque important pour ta santé puisque personne ne connait les conséquences sur le moyen et le long terme!

Cela en vaut-il la peine quand on sait qu’il existe des solutions alternatives sur le marché?

La cosmétique biologique

La cosmétique biologique propose des produits d’origine naturel, principalement biologiques, non testés sur les animaux et avec un impact réduit sur l’environnement. En effet, leur transformation est minime et souvent faite sur le principe de transformation mécanique qui n’utilise donc aucun solvant ou produits chimiques. Les résidus déversés dans l’environnement sont donc peu nombreux et toujours recyclables ou bio-dégradable.

Les marques de cosmétique biologiques mettent souvent en avant des packaging recyclables, recyclés ou upcyclés, voire même des contenants que tu peux réutiliser sur le principe du zéro déchet.

Sans un vrai label Bio, un produit n’est pas Bio!

Un produit de cosmétique biologique doit répondre à une charte bien précise pour obtenir la certification biologique. Sans ça, le produit n’est pas Bio! Il existe de nombreux labels différents et certains sont inventés de toute pièce par les marques. Attention à bien reconnaître les labels biologique qui émanent d’organisme certificateur de l’Etat! Les labels autorisent et interdisent certains ingrédients et définissent le degré de concentration minimal en ingrédients naturels et biologique. Il précise également la concentration maximale que le produit fini peut contenir en ingrédients d’origine synthétiques ( normalement jamais plus de 5%).

Se fier aux labels Bio ne suffit pas à se protéger!

En effet, à condition d’être autorisé par le label, le produit biologique peut contenir des ingrédients chimiques. C’est pour cela qu’il est important de ne pas se fier exclusivement aux labels. Il est recommandé d’apprendre à décrypter le liste INCI des produits. Pour détecter des ingrédients qui posent problème ou qui sont suspectés de poser problème. Ainsi tu pourras décider d’acheter et d’utiliser ce produit en toute connaissance de cause.

La cosmétique naturelle

La cosmétique naturelle est faite à partir d’ingrédients naturels qui ont subi le moins de transformation possible pour garder un maximum de leur principe actif. En somme les produits répondent aux même critères que les produits de cosmétique biologique mais sans labels car ce dernier représente souvent un investissement trop important pour de petites structures.

Il faut bien faire attention car en l’absence de label, le risque de Greenwashing est encore plus important!

A savoir également que la cosmétique naturelle ne protège en rien la cause animal même si cosmétique naturelle rime souvent avec respect de la nature et des animaux. Techniquement il n’y a aucun preuve à moins de trouver une mention Cruelty-free. Elle ne te protège pas non plus contre l’exposition des matières premières aux pesticides, aux engrais chimiques ou aux OGMs.

Comment choisir entre cosmétique biologique et cosmétique naturelle?

La cosmétique biologique ne garantit pas l’absence de produits synthétique dans la composition finales du produit. La cosmétique naturelle ne prévient pas d’une exposition aux pesticides, aux OGMs et autres engrais chimiques. Mais alors comment faire?

Le mieux est donc d’obtenir pour des cosmétiques naturels et biologiques. Comment faire? Lire les étiquettes et traquer les labels et les mentions qui peuvent être juxtaposées sur un même produit! Un produit avec une mention Nature et Progrès par exemple peut être acheté les yeux fermés. Un produit qui est certifié Bio et qui porte la mention Slow cosmétique peut également être utilisé sans se poser de question!

Perdu dans les labels ? je te fais un petit résumé bientôt!

Tu peux retrouver mes conseils en vidéo sur mon IG: Bconsciousbyc

Merci de me lire et n’hésite pas à me laisser un commentaire ou à partager mon article!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.